Rapport de Monitoring des Manifestations Publiques du 25 février 2018

0
384

Les marches pacifiques organisées le 31 décembre 2017, le 21 janvier 2018 et 25 février 2018 par le Comité Laïc de Coordination pour revendiquer l’application intégrale de l’Accord de la Saint sylvestre de la CENCO du 31 décembre 2016 étaient interdites par le Gouvernement sur l’ensemble du territoire national. Ainsi un régime d’interdiction générale des manifestations publiques est imposé par le Gouvernement central qui crée un flou autour du cadre légal de l’exercice de la liberté des réunions et manifestations publiques.

Le 31 décembre 2017, le 21 janvier 2018 et 25 février 2018, les chrétiens catholiques ont été suivis dans la marche pacifique par quelques partis politiques, mouvements citoyens et population. L’usage excessif des armes a été déploré et plusieurs cas de mort, blessés graves par arme létale ont été enregistrés même dans les Eglises. La société civile recommande des enquêtes et sanctions des auteurs intellectuels et matériels des violations constatées à l’occasion de ces manifestations. Elle dénonce la répression des manifestations ayant entrainé morts d’homme, arrestations et détentions arbitraires ainsi que plusieurs blessés et voire des morts
incendiées pour qui il n’y a toujours pas des poursuites judiciaires contre les auteurs.

LAISSER UNE REPONSE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom ici