Séance de débriefing émotionnel sur les premiers soins psychologiques de haute qualité à l’intention des défenseurs des droits humains membres de Gruwa

0
184

Vendredi 27 avril 2018, les membres de GRUWA « Groupe ukingo wa watetezi », une plate-forme pour la protection des défenseurs de droits de l’homme dans La province du Haut-Katanga se sont réunis dans une séance débriefing émotionnel.

L’objectif de cette formation était d’outiller les participants sur les conséquences physiques et psychologiques de la torture, violence ou toute autre forme d’agressions dont ils sont victimes dans l’accomplissement de leur mission mais aussi renforcer leur capacité sur les techniques et le cadre d’intervention psychologique.

Pour Monsieur Félicien MUJOLA, Coordonnateur de psylogues sans frontière asbl «Le débriefing émotionnel n’est pas une technique miracle mais plutôt un déballage des responsabilités opérationnelles avec recherche de coupables. Il a rassuré que C’est une intervention qui cherche à prévenir une souffrance durable et à permettre la cicatrisation naturelle de la blessure psychique en contrôlant les facteurs qui pourraient la freiner, tels les revendications, les tensions, les conflits, le silence ou la situation d’exil intérieure.

Cette séance a été d’une importance capitale parce qu’elle a contribué à renforcer la capacité des OSC à fournir des soins de santé et psychosoclogiques favorables et de haute qualité aux victimes d’abus de droits. A déclaré un des participants à la fin de cette journée.

La deuxième partie de cette journée était consacré à la remise à niveau des techniques, mécaniques et outils de protection des défenseurs de droits de l’homme et aussi à l’évaluation des différentes activités dont les sensibilisations et monitoring des cas de protections éligibles pour la prise en charge et accompagnement par GRUWA.

Signalons que la vision de GRUWA a été rendu possible grâce à l’appui technique du centre carter et des autres partenaires de coopération.

LAISSER UNE REPONSE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom ici